BLOG

29. mars, 2019
28. mars, 2019

SONDAGE Le président recueille 30 % d’opinions favorables, selon un sondage Odoxa publié mardi.

C’est un recul en arrière pour le président. La popularité d’Emmanuel Macron repart à la baisse en mars (-2) après trois mois de hausse consécutive, avec 30 % d’opinions favorables, selon un sondage Odoxa* publié mardi.

Le chef de l’Etat voit sa remontée interrompue et retrouve son niveau de janvier, alors en pleine crise des «gilets jaunes». 70 % (+2) des Français interrogés jugent négativement son action, selon cette enquête pour France Inter, L’Express et la presse régionale.

Le Premier ministre progresse

Emmanuel Macron perd notamment auprès des sympathisants du PS (-13) et des Républicains (-11).

Edouard Philippe progresse en revanche pour le troisième mois de suite, avec 34 % (+1) d’opinions favorables et 65 % (-1) d'avis contraires. Et le Premier ministre perd en particulier en popularité auprès des proches de La République en marche (-10).

Le Pen, Juppé et Sarkozy, politiques préférés du moment

Au classement des personnalités appréciées des Français, Marine Le Pen (26 %, +2) rejoint le trio de tête, derrière Alain Juppé (34 %, -1) et Nicolas Sarkozy (28 %, =). Parmi les ministres, Jean-Yves Le Drian perd 2 points à 25 %, Bruno Le Maire en gagne 2 à 21 % et Christophe Castaner en perd 1 à 17 %.

Anne Hidalgo, maire de Paris, perd 3 points à 18 % et Laurent Wauquiez en gagne 3 à 16 %.

26. déc., 2018

Si vous aimez ce que je fais, vous pouvez faire un j'aime sur la page https://www.facebook.com/LIGUE-Franco-Belge-2015-943144822387913/

déjà plus de 210. Merci à vousCool

26. déc., 2018

L'ensemble des partis en course pour les élections européennes de 2019 serait pénalisé par la présence d'une liste "gilets jaunes", selon un sondage.

e Rassemblement national arriverait en tête des élections européennes selon un sondage* Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo publié ce vendredi 21 décembre. Toufefois, toutes les listes en course perdraient de précieuses voix si une liste citoyenne "gilets jaunes" se présentait puisque celle-ci est créditée de 8% des voix.

Dans l'hypothèse de la présence d'une liste "gilets jaunes" à 8%, le parti de Marine Le Pen recueille 21% d'intentions de vote, devant la liste La République en Marche-MoDem (19%), La France insoumise (10,5%) et Les Républicains (8%).

Suivent Debout la France (7%), le PS (6%) et Europe Écologie-Les Verts (6%) devant le Nouveau parti anticapitaliste (3,5%), Générations (3%), l'UDI (2%), la liste conduite par le député Jean Lassalle (2%), le PCF (1%), les Patriotes (1%) et l'UPR de François Asselineau (1%).

 

Le RN, parti le plus impacté par la liste GJ

Bien qu'en tête, le Rassemblement national est, selon cette étude, le parti qui pâtirait le plus de la présence d'une liste "gilets jaunes" (-3 points). Le RN est également en tête dans l'hypothèse d'un scrutin sans "gilets jaunes" avec 24 points, soit trois de plus que lors du précédent sondage de septembre. Il devance la liste République en marche-MoDem, qui perd 2,5 points à 19%, et la France Insoumise (11,5 points, -1).

Suivent Les Républicains, qui enregistrent la plus forte baisse (-6 points à 8%), Debout la France (7%, +1) et le PS (7%, +2,5), Europe Écologie-Les Verts (6,5%, +1,5), Générations (3%, -1) et Jean Lassalle (3%, +2), l'UDI (2,5%, stable) et le NPA (2,5%, +1,5), le PCF (2%, +0,5), les Patriotes (1%, -0,5%) et l'UPR (1%, stable).