BLOG

26. déc., 2018

L'ensemble des partis en course pour les élections européennes de 2019 serait pénalisé par la présence d'une liste "gilets jaunes", selon un sondage.

e Rassemblement national arriverait en tête des élections européennes selon un sondage* Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo publié ce vendredi 21 décembre. Toufefois, toutes les listes en course perdraient de précieuses voix si une liste citoyenne "gilets jaunes" se présentait puisque celle-ci est créditée de 8% des voix.

Dans l'hypothèse de la présence d'une liste "gilets jaunes" à 8%, le parti de Marine Le Pen recueille 21% d'intentions de vote, devant la liste La République en Marche-MoDem (19%), La France insoumise (10,5%) et Les Républicains (8%).

Suivent Debout la France (7%), le PS (6%) et Europe Écologie-Les Verts (6%) devant le Nouveau parti anticapitaliste (3,5%), Générations (3%), l'UDI (2%), la liste conduite par le député Jean Lassalle (2%), le PCF (1%), les Patriotes (1%) et l'UPR de François Asselineau (1%).

 

Le RN, parti le plus impacté par la liste GJ

Bien qu'en tête, le Rassemblement national est, selon cette étude, le parti qui pâtirait le plus de la présence d'une liste "gilets jaunes" (-3 points). Le RN est également en tête dans l'hypothèse d'un scrutin sans "gilets jaunes" avec 24 points, soit trois de plus que lors du précédent sondage de septembre. Il devance la liste République en marche-MoDem, qui perd 2,5 points à 19%, et la France Insoumise (11,5 points, -1).

Suivent Les Républicains, qui enregistrent la plus forte baisse (-6 points à 8%), Debout la France (7%, +1) et le PS (7%, +2,5), Europe Écologie-Les Verts (6,5%, +1,5), Générations (3%, -1) et Jean Lassalle (3%, +2), l'UDI (2,5%, stable) et le NPA (2,5%, +1,5), le PCF (2%, +0,5), les Patriotes (1%, -0,5%) et l'UPR (1%, stable).

24. déc., 2018
14. déc., 2018

Le parti de Marine Le Pen devance La République en marche de 6 points, selon un sondage diffusé ce jeudi.

Le Rassemblement national (ex-FN), crédité de 24% d'intentions de vote, arriverait largement en tête des élections européennes devant La République en Marche (18%) si le scrutin avait lieu dimanche, selon un sondage Ifop diffusé ce jeudi. .

LR et LFI en baisse

Le duo de tête devance nettement la liste des Républicains (LR) qui recule à 11% (-2 en un mois) et celle de La France Insoumise (9%, -1), selon cette enquête pour le quotidien L'Opinion. 

LR et LFI en baisse

Le duo de tête devance nettement la liste des Républicains (LR) qui recule à 11% (-2 en un mois) et celle de La France Insoumise (9%, -1), selon cette enquête pour le quotidien L'Opinion. 

La liste Debout la France (8%, +2) et celle d'Europe Ecologie Les Verts (8%, +1) font jeu égal, tandis que celle du Parti socialiste dévisse à 4,5% (-1,5). Elle est désormais talonnée par celle de Générations (3,5%, +1), devant les centristes de l'UDI (3%, -1). 

Viennent ensuite la liste du Parti communiste (2,5%, +0,5), une liste Résistons conduite par Jean Lassalle (2,5%, +0,5), devant celles des Patriotes de Florian devant celles des Patriotes de Florian Philippot, stable à 1%, et de l'UPR (0,5%, -0,5). 

 

 

28. nov., 2018
Selon l'enquête Opinionway pour LCI-RTL-Le Figaro, trois Français sur quatre réclament l'annulation pure et simple de la hausse des taxes sur le carburant. Le discours d'Emmanuel Macron, mardi 27 novembre, ne suffira pas à calmer la colère des Français...

Le discours d'Emmanuel Macron, mardi 27 novembre, ne suffira pas à calmer la colère des Français. Loin de là. Selon le premier sondage réalisé par Opinionway pour RTL-LCI-Le Figaro après l'intervention du chef de l'État, 76 % des Français estiment que les mesures annoncées par le chef de l'État - la modulation des taxes sur le carburant en fonction des prix du baril de pétrole et un débat national sur la transition écologique - ne sont pas suffisantes. À l'exception des sympathisants de LaREM, qui jugent à 63 % ces annonces "suffisantes", la colère reste forte quelle que soit l'appartenance partisane des sondés.